Rencontre avec : Paulette Giancatarino

- Christine : « Paulette, on est dans la dernière ligne droite …. »

- Paulette : « pour les élections, oui, mais ce n’est que le début. On a du travail qui nous attend.


- Comment conçois-tu le travail de Maire ?

- Je n’ai bien entendu pas la prétention – qui le pourrait ? - d’être opérationnelle, seule et sur tous les sujets, d’un coup de baguette magique. Le travail d’un maire est complexe, il traite de finances, d’urbanisme, de marchés publics, d’écologie, de réforme territoriale, de sécurité, d’action sociale, d’encadrement de personnel, etc… et il a un rôle important dans la communauté de communes. A mon avis, la fonction demande une vue d’ensemble, un regard à long terme, savoir travailler en équipe et une grande capacité de travail, de communication et d'organisation. Avec une connaissance du terrain, comme base indispensable. Ça ne me fait pas peur, c’est un prolongement naturel à ce que j’ai déjà fait, et je m’y prépare très activement depuis 6 mois. J’ai la chance de pouvoir compter sur Bernard Fraizier, qui a été maire de notre village pendant 25 ans, et qui saura répondre à mes interrogations. La mairie dispose de personnel dévoué, compétent et expérimenté. Je saurai également, ainsi que mes conseillers, utiliser les outils de formation mis à ma disposition par l’association des maires du Jura, dans des domaines pointus. Enfin, et ça compte énormément, je serai entourée des personnes que j’ai choisies, en qui j’ai confiance, avec de vrais savoir-faire. Cette équipe jeune et active a un projet concret pour le village, elle s’est construite pour proposer un projet d’avenir sur ce que nous avons de commun. Je travaillerai sans relâche pour que les débats au sein de notre communauté, aussi animés qu’ils soient, puissent être constructif. Comment envisager d’avancer autrement ? Etre maire, de mon point de vue, c’est impulser un esprit positif, le contraire de l’agressivité, de la rancœur ou de la peur, ce qui ne veut pas dire être d’accord sur tout. Nous avons besoin de cohésion dans notre village. J’ai longtemps porté un tee-shirt qu'un ami m'avait offert et sur lequel il était écrit « Enthousiasme est le plus beau mot de la langue Française »(Louis Pasteur). C’est ainsi que je fonctionne.

Pour résumer, il faut savoir s’entourer, communiquer et travailler. Et j’ajouterais « se passionner », parce que je ne conçois pas d’agir sans adhérer complètement.


- C : Comment travailles-tu avec ton équipe ?

- P : J’ai une grande habitude du travail en équipe. Il est impensable de travailler seule, une équipe est tellement plus riche. Très souvent, j’ai été chef d’orchestre, ça s’est fait tout seul, c’était naturel. Celui qui dirige doit donner l’impulsion et l’envie, guider, informer, veiller à garder le cap. Il doit aussi montrer à tous qu’il écoute et respecte chacun. Il peut et doit trancher quand c’est nécessaire, en expliquant sa démarche. Ça ne s’apprend pas.


C : sur les affiches de Vivre à Mont 2020, on dit « une équipe, un projet », pourquoi ?

P :. Parce que nous avons construit en équipe un projet global, prenant en compte une multitude de paramètres. Nous ne voulons pas « gérer notre village à la petite semaine », ne faire que de la gestion du quotidien. Nous ne voulons pas que l’avenir arrive comme une fatalité, l’avenir doit se penser et se construire, c’est ce qu’on appelle un projet. Pour notre communauté villageoise. En le lisant, je pense que l’on comprend combien nous y avons travaillé. Nous sommes loin des premières idées qui ont jailli. Nous voulons renforcer le rôle de notre village dans notre vallée, en prenant appui sur nos atouts. Nous avons conscience d’avoir la chance de vivre dans un environnement sain et agréable, La mairie doit préserver cet atout, et même l’améliorer. Nous voulons veiller sur notre forêt, nos associations, nos commerces : ils sont notre richesse. J’ajouterais qu’il est du devoir de la mairie, et de chaque citoyen, de veiller à l’équilibre et à la bonne santé de nos rapports humains, dans le respect de toutes les opinions.


Le 15 Mars, je compte sur chacun d’entre vous. Merci de vos fidèles soutiens."





Rendez-vous le 15 mars, salle Royet. Votons sans rayer, tout bulletin raturé sera considéré comme nul.


  • page facebook vivre à Mont 2020

©2019 par Christine Bossier pour vivreàMont2020. Créé avec Wix.com