Rencontre avec : Liliane Goy

Mis à jour : févr. 9

- Christine : « Liliane, je suis étonnée que tu connaisses autant de monde à Mont sous Vaudrey, étant donné que tu n’y habites que depuis 2 ans 1/2»


- Liliane : « ce n’est pas si étonnant. J’ai connu énormément de monde lorsque je travaillais à la pharmacie, de mes 17 ans jusqu’à l’âge de 23 ans. Ensuite, je n’ai jamais perdu le contact. Je vivais à Lons, et j’y travaillais, mais le point d’ancrage de la famille était ici. Lorsque je venais voir mes parents (Mr et Mme Chamouton) j’en profitais pour garder les contacts, et j’avais toujours plaisir à discuter avec les uns et les autres au hasard des rencontres.


- Et lorsque tu as déménagé ici ?


- Ça s’est fait tout seul, je suis d’un naturel très sociable..... Je me suis inscrite à la

chorale, ce qui m’a permis –entre autres- de revoir Paulette que j’avais connue lorsque j’étais à la pharmacie puisqu’elle était mariée avec un de mes collègues. Et j’ai retrouvé rapidement un tas de personnes avec qui je n’avais pas rompu le lien. Je suis une fidèle ! Par ailleurs, j’ai fait connaissance avec de nombreux voisins. Tout le monde se connaît au lotissement où je vis. Puis, Paulette m’a sollicitée pour faire partie de l’équipe qui a créé la retraite sportive. Je m’y suis impliquée en tant qu’adhérente –j’adore marcher- et j’anime une sortie randonnée chaque semaine qui compte une quarantaine de marcheurs. Enfin, je fais partie du CA de cette association qui a pris un essort rapide et qui créée beaucoup de lien social sur le village pour les plus de 60 ans.


- Pourquoi fais-tu partie de l’équipe de Paulette pour les élections municipales?


- Je m’étais toujours dit qu’au moment de la retraite, j’aurais du temps à donner et

que je m’investirais dans ce village qui a toujours été cher à mon cœur. Lorsque Paulette est venue me voir, j’ai n’ai pas réfléchi longtemps. A vrai dire, je ne serais pas allée sur une autre liste. Je connais bien Paulette, la tête de liste. Une personne de grande qualité, un leader né. La présence de Bernard me paraissait également indispensable.


- - Comment comptes-tu t’investir ?


- - Je te l’ai dit, j’ai du temps. Mon caractère me porte vers les autres, vers ceux qui en

ont le plus besoin : les personnes seules, les personnes démunies. Il y a des besoins qui correspondent à ce que je sais faire. Les écoles sont aussi un terrain important, primordial pour l’avenir de nos jeunes.




D'autres portraits dans les prochains jours et les prochaines semaines.

Mieux se connaître pour mieux vivre ensemble.




  • page facebook vivre à Mont 2020

©2019 par Christine Bossier pour vivreàMont2020. Créé avec Wix.com