Rencontre avec : Christine Bossier

- Liliane : "Christine, chacun son tour.... Tu t'es énormément investie dans cette campagne, pourquoi ?"

- Christine : " J'ai détesté l'ambiance de campagne des dernières élections municipales. Je pense qu'on devrait tous être assez intelligents pour essayer de dialoguer et de se respecter. Je suis assez contente du résultat pour le moment, je crois que le message est passé : la grande majorité des habitants souhaite vivre en paix et en bon voisinage. On a l'occasion de faire un passage de flambeau en beauté, alors allons-y !.... Franchement, je ne savais pas que préparer une campagne électorale, et surtout un projet qui soit fort, crédible, réalisable (je dirais même souhaitable) soit aussi passionnant et chronophage. Nous avons énormément travaillé, nous avons rencontré un nombre considérable d'acteurs sur l'ensemble du Val d'Amour, mais aussi des gens venus de l'extérieur : élus, institutionnels, associations et partenaires économiques. Partout, on a senti beaucoup de confiance en cette nouvelle équipe.


- Tu as demandé à être en dernière position, pourquoi ce choix ?

- Je voulais m'investir, quelque chose de vraiment gratuit pour Mont sous Vaudrey. Par contre, j'ai besoin de garder ma liberté. Tu me connais, je m'investis à fond ponctuellement, je vais au bout d'un sujet qui me passionne, et quand il est sur les bons rails je vole ensuite ailleurs. On ne se refait pas.Je m'investirai peut-être dans des projets qui m'inspirent : la communication à l'échelle de la vallée entière, la culture, l'école, ou encore autre chose, on verra.


- Quel avenir vois-tu pour la commune ?

- Si les électeurs nous permettent d'aller au bout de nos projets, ce dont je n'ai jamais douté, notre commune sera prête à affronter l'avenir avec les armes d'aujourd'hui : plus de communication au sein du village, des habitants associés aux prises de décision, une gestion de notre forêt qui prendra en compte les problèmes spécifiques générés par les changements climatiques , et un partenariat accru avec nos voisins sur le Val d'Amour. Tout cela en mettant en avant avec fierté nos atouts historiques et patrimoniaux.

Paulette a 64 ans. A la fin de son mandat elle aura formé une nouvelle génération prête à prendre les commandes, avec l'esprit d'équipe.

En attendant, je la remercie pour sa confiance durant cette campagne électorale. Pour moi, aucun doute que toutes les crises (inévitables) seront gérées pendant son mandat avec finesse et respect. je prends rendez-vous dans 6 ans !"


Paulette aura le mot de la fin le 9 mars. Le même jour, vous découvrirez les projets de l'équipe "Vivre à Mont 2020"


  • page facebook vivre à Mont 2020

©2019 par Christine Bossier pour vivreàMont2020. Créé avec Wix.com